LE MANDALAY - 35 rue Carnot à Levallois Perret




Jeudi, j'ai eu la chance de déjeuner au Mandalay, un restaurant raffiné tenu par le chef Franck Martinez et sa fille. Ce fut un réal plaisir et j'y retournerai avec plaisir ! 
L'ambiance y est familiale et chic et les plats sont à tomber ! J'étais littéralement séduite.



L’adresse du 35 rue Carnot, juste en face du marché couvert, a longtemps été tenue par le breton Guy Guénégo. Autre période, autre style !
Un changement de propriétaire apporte aujourd’hui un souffle de fraîcheur à cette institution.
Le nouveau maître du lieu n’est autre que Franck Martinez
Chef de cuisine et pâtissier au parcours dynamique et atypique, il a travaillé avec les plus grands noms de la gastronomie.
En cette rentrée de septembre 2016, une nouvelle page s’écrit dans les murs de ce restaurant. La résurrection du Mandalay promet de surprendre son ancienne clientèle et surtout de séduire ceux qui découvrent l’endroit totalement réinventé. Seule l’enseigne reste la même dans le respect de l’esprit des grands cuisiniers.


Ce restaurant qui compte désormais 42 couverts, 22 au rez-de-chaussée et 20 à l’étage, sans oublier les quelques tables d’une charmante petite terrasse verdoyante de 20 personnes. Ce chef chaleureux, talentueux et ambitieux signe ici une table française de qualité, innovante et surprenante. Le concept de son établissement, à la fois traditionnel, cosy et avant-gardiste, réunit tous les ingrédients pour satisfaire les gastronomes épicuriens et les palais avisés lors de déjeuners d’affaires ou de dîners plaisir.


Dans mon assiette ce midi la 





LE PARCOURS D’UN CHEF PRECOCE

Franck Martinez avoue volontiers qu’à 4 ans déjà, sa vocation se dessinait. Il aime mettre le nez au dessus des gamelles pour humer les supions farcis à la tomate et à l’ail que préparent sa mère. Il se cache derrière les sacs de farine de 25kg chez son oncle boulanger, tonton Coco. Il préfère fuir le banc du collège pour suivre les cours d’une l’école de pâtisserie. Il apprend même à faire le pain pendant son temps libre.
Des rencontres décisives orientent son parcours. Une directrice d’école décèle très vite sa passion pour les métiers de bouche. Un chef de cuisine se donne pour mission de lui transmettre les secrets du métier, du choix des produits aux modes de cuissons les plus performants...
Ce jeune fou de saveurs peaufine sa formation dans les cuisines des plus grands noms de la gastronomie. Pierre Gagnaire, Alain Senderens au Lucas Carton, Olivier Roellinger, Pierre Hermé ou encore Marc Veyrat enrichissent ses connaissances dans les arts de la pâtisserie et de la cuisine.
« Nos pères faisaient une cuisine très riche. Ma génération l’a allégée, a travaillé le produit sans le dénaturer, a changé les maîtrises des températures. La nouvelle génération est davantage sur la technique. Tout est structuré, carré... Je m’inspire par exemple des Chefs Pierre Gagnaire pour aller au bout de ma pensée, Ferran Adrià pour les techniques, de Michel Bras pour son rapport à la nature, de Michel Roth pour la transmission et de Pierre Hermé pour la création pâtissière... » souligne Franck Martinez.
En entrant dans l’équipe de Sodexo Prestige, il apprend l’organisation d’une cuisine, la relation clientèle, la confidentialité... Durant 12 ans, il vit une expérience très enrichissante en travaillant avec les Tables de Direction pour des hommes d’affaires qui venaient tous les jours goûter ses spécialités. Son seul regret : ne pas pouvoir dialoguer librement avec les convives sur sa cuisine. Il choisit de démissionner pour monter en 2009 sa propre affaire avec sa femme Nathalie. Baptisé Halimione, du nom d’une plante grasse, salée et sauvage du littoral corse, son mini-groupe de restauration privée ayant notamment en charge la table d’affaires de la Banque Neuflize OBC et celle du Groupe Paprec. Halimione organise aussi beaucoup d’évènementiel dans des endroits prestigieux comme l’Opéra Garnier ou Bastille.
Pourtant, le chef ressent le besoin de développer une autre activité. En plus de ses tables privées d’affaires et événementielles, il veut avoir un restaurant bien à lui avec un seul maître-mot : gastronomie. Joli pari ! 



C'est une adresse que je vous recommande grandement ! Je n'ai que rarement aussi bien mangé ! De plus l'équipe et rapide et minutieuse. Gros plus qui n'est pas négligeable de mentionner :  Les produits sont vraiment bien sélectionnés et de qualités. Ce fut un sans faute, 5/5 pour ma part.



Le Mandalay est ouvert du mardi au samedi, 
de12h à 14h30 et de19h30 à 22h

pour la dernière commande. 


Aucun commentaire